Ramsay Santé
Clinique Maussins Nollet

Prévention des risques

La Clinique Maussins-Nollet a son organisation dans la lutte contre les IN (Infections Nosocomiales) ou IAS (Infections Associées aux Soins) : elle dispose d’un CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales) et d’une EOH (Equipe Opérationnelle en Hygiène) avec des correspondants en hygiène dans chaque service.

Le CLIN et l’EOH travaillent en collaboration avec :

  • Le COVIR (Comité Des Vigilances et des Risques)
  • La CME (Commission Médicale)
  • Le DIM (Département d’Information Médicale)
  • Le CHSCT (Comité Hygiène Sécurité et Conditions De Travail)
  • La pharmacie
  • Les réseaux sanitaires (HAS, ARS, CCLIN…)

Qu’est-ce qu’une infection associée aux soins ?

Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou éducative) d’un patient, et si elle n’était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge.

Lorsque que l’état infectieux au début de la prise en charge n’est pas connu précisément, un délai d’au moins 48 heures est accepté pour définir une IAS.

Pour les infections du site opératoire, on considère habituellement comme associées aux soins les infections survenant dans les 30 jours suivant l’intervention ou, s’il y a mise en place d’un implant, d'une prothèse ou d’un matériel prothétique dans l’année qui suit l’intervention.

Les modes de transmissions :

  • par contact (manu portée)
  • par voie aérienne (gouttelettes, aérosols)
  • par voie indirecte (matériel contaminé)

Missions du CLIN

Le CLIN définit la Politique de lutte contre les infections nosocomiales de l’Etablissement dans le cadre de la gestion des risques.

Il s’attachera en particulier à :

  • organiser et coordonner la surveillance continue des infections dans l’Etablissement,
  • mettre en place des actions à l’aide des membres de l’EOH,
  • promouvoir des actions de formation des personnels au risque infectieux,
  • faire respecter les bonnes pratiques d’hygiène,
  • valider les protocoles relatifs au risque infectieux et s’assurer de leur application,
  • procéder à des évaluations de pratiques professionnelles,
  • transmettre chaque année au Directeur et à la CME un rapport d’activité et à lui proposer un programme d’actions et de prévention à mettre en œuvre,
  • travailler en partenariat avec le COMED, COVIR, CHSCT (antibiotiques, AES, travaux, etc…)
  • se réunir exceptionnellement en cas de situation de crise afin de trouver une action corrective immédiate.